1. Accueil
  2. C’est quoi l’hypotrophie mammaire et comment la traiter ?
C’est quoi l’hypotrophie mammaire et comment la traiter ?

C’est quoi l’hypotrophie mammaire et comment la traiter ?

  • 2023-05-11
  • 0 J`aime
  • 220 Vue
  • 0 commentaires

La beauté féminine est un sujet qui suscite toujours de l’intérêt et de la curiosité. En effet, parmi les caractéristiques qui jouent un rôle majeur dans l’estime de soi et la perception de la féminité, la taille et la forme des seins occupent souvent une place prépondérante.

Cependant, certaines femmes sont confrontées à une condition appelée hypotrophie mammaire, une anomalie physiologique se caractérise par le développement insuffisant ou un retard de développement des seins.

Bien que l’hypotrophie mammaire ne présente pas de risques graves pour la santé, elle peut avoir un impact significatif sur l’estime de soi, la confiance en soi et la perception de la féminité chez les femmes qui en souffrent.

Heureusement, il existe aujourd’hui des options de traitement disponibles pour les femmes qui souhaitent augmenter la taille de leurs seins ou améliorer leur apparence. Dans cet article, nous explorerons ce qu’est réellement l’hypotrophie mammaire, ses différentes causes et les options de traitement qui peuvent être envisagées pour résoudre cela.

Qu’est-ce que l’hypotrophie mammaire ?

L’hypotrophie mammaire, également connue sous le nom d’hypoplasie mammaire, est une condition physiologique dans laquelle les seins n’atteignent pas leur taille et leur développement normaux. Cette condition peut être le résultat d’une croissance insuffisante des tissus mammaires pendant la puberté ou d’un développement anormal des glandes mammaires.

Quelles sont les causes de l’hypotrophie mammaire ?

Les causes de l’hypotrophie mammaire peuvent être variées. Toutefois, nous pouvons en citer quelques-unes :

Les conditions physiologiques chez les jeunes filles :

Dans certains cas, un sein féminin sous-développé peut être le résultat d’un retard de croissance physiologique des glandes mammaires pendant la puberté. Cependant, si les glandes mammaires montrent des changements anormaux, cela peut être diagnostiqué comme une malformation.

La prédisposition génétique :

Une prédisposition génétique peut-être à l’origine d’un tissu mammaire considérablement réduit, ce qui se manifeste par des seins trop petits. En effet, cette condition peut également être associée à une incapacité d’allaiter.

Les perturbations hormonales :

Les hormones, en particulier les œstrogènes et la progestérone, jouent un rôle essentiel dans la croissance mammaire à partir de la puberté. Cependant, les perturbations liées à l’équilibre hormonal peuvent entraîner un développement insuffisant des seins. Ainsi, l’hypotrophie mammaire peut être le résultat d’une faible présence de récepteurs hormonaux dans les cellules mammaires, ce qui limite leur stimulation et leur croissance.

La régression des glandes mammaires :

Après une grossesse et un allaitement ultérieur, les glandes mammaires peuvent régresser, ce qui peut entraîner une manifestation de l’hypotrophie mammaire, surtout si elle est modérée à sévère. De plus, une perte de poids extrême, comme celle associée à l’anorexie, peut également contribuer à l’hypotrophie mammaire.

Le développement incomplet du muscle pectoral :

Dans certains cas, un développement incomplet du muscle pectoral peut être une cause d’hypoplasie ou d’hypotrophie mammaire. Ainsi, il est fondamental de ne pas confondre cette condition avec l’aplasie ou l’agénésie mammaire, où le muscle pectoral est totalement absent.

Toutefois, il est essentiel de noter que le diagnostic de l’hypotrophie mammaire nécessite un examen médical approfondi pour trouver d’autres potentielles causes de cette condition.

Comment corriger l’hypotrophie mammaire ?

Pour corriger l’hypotrophie mammaire, plusieurs options thérapeutiques sont disponibles en fonction de la situation spécifique de la patiente. Cependant, les principales méthodes de correction utilisées sont :

Le traitement hormonal :

Si la patiente est très jeune et qu’il est nécessaire de déterminer s’il s’agit d’une hypotrophie mammaire ou d’un retard de croissance mammaire, le médecin peut prescrire un traitement hormonal approprié pour favoriser le développement des seins.

L’augmentation mammaire par implants :

Dans la plupart des cas d’hypotrophie mammaire, l’option courante est l’augmentation mammaire à l’aide d’implants. Cette procédure chirurgicale est réalisée sous anesthésie générale.

Lors de l’intervention, le chirurgien choisit les incisions cutanées appropriées, telles que celles effectuées autour des mamelons, dans les plis sous les seins ou sous les aisselles.

A cet effet, les implants en silicone peuvent être placés devant ou derrière le muscle pectoral, mais le placement derrière le muscle est généralement privilégié pour obtenir des résultats plus naturels.

Le transfert de graisse autologue :

Pour certains patients, la correction de l’hypotrophie mammaire peut se faire en utilisant une technique de transfert de graisse autologue. Cette méthode implique l’utilisation de la propre graisse de la patiente, prélevée dans d’autres parties du corps, comme les cuisses, par le biais d’une liposuccion.

La graisse est ensuite traitée et injectée dans les seins pour augmenter leur volume. A cette occasion, il peut être nécessaire d’effectuer plusieurs injections pour obtenir le résultat souhaité.

Toutefois, une liposuccion supplémentaire n’est généralement pas requise, car la quantité de graisse extraite initialement est supérieure à celle nécessaire pour l’injection. Ainsi, après l‘opération, il est souvent recommandé de porter un vêtement de compression pendant environ six semaines pour faciliter la guérison et la cicatrisation.

Quel que soit vos a priori, il est essentiel de consulter un chirurgien plasticien qualifié pour évaluer votre situation individuelle et déterminer la meilleure approche pour corriger votre hypotrophie mammaire, en prenant en compte vos besoins, vos attentes ainsi que votre santé globale.

Laissez un commentaire