1. Accueil
  2. Laser vasculaire : à quoi sert-il et comment s’y préparer ?
Laser vasculaire : à quoi sert-il et comment s’y préparer ?

Laser vasculaire : à quoi sert-il et comment s’y préparer ?

  • 2023-10-26
  • 0 J`aime
  • 108 Vue
  • 0 commentaires

Il existe de nombreuses imperfections et pathologies vasculaires qui peuvent être traitées avec un équipement laser. L’avantage par rapport aux autres techniques ? En émettant un faisceau de lumière “cohérent”, le laser est capable d’atteindre une cible de manière sélective et précise.

Types de lasers

Il existe différents types de lasers qui, en fonction de leur longueur d’onde spécifique, ont des utilisations différentes.

Parmi les lasers les plus connus dans le domaine esthétique, on trouve par exemple l’alexandrite, qui émet de la lumière à une longueur d’onde de 755 nm (nanomètres) et cible sélectivement la mélanine, le pigment du poil, et peut donc être utilisé pour la photo-épilation.

Pour les lésions vasculaires, allant de l’angiome au capillaire, en revanche, la cible est l’hémoglobine, le pigment du sang. “Si la lésion vasculaire tend plutôt vers le rouge, comme les angiomes rubis ou les capillaires des ailes du nez, explique le spécialiste, la longueur d’onde la plus adaptée sera de 532 nm. Si la lésion vasculaire est plus bleutée, comme les capillaires des membres inférieurs par exemple, la longueur d’onde la plus appropriée sera de 1 064 nm.

A quoi sert-il ?

Le laser permet de traiter un très large éventail de pathologies vasculaires : des angiomes étoilés, aux angiomes rubis, mais aussi les petits angiomes congénitaux, la couperose, la poïkilodermie, typiques des nuques rougies dans les zones photo-exposées. Mais aussi les veines superficielles évidentes et inesthétiques qui peuvent apparaître sur le visage ainsi que les capillaires dilatés dans n’importe quelle zone du corps.

L’angiome rubis

Parmi les angiomes les plus répandus et les plus courants, on trouve l’angiome rubis, véritable amas de capillaires ou de vaisseaux sanguins.  Il s’agit d’une lésion vasculaire bénigne : en fait, plutôt que de s’inquiéter de son éventuelle évolution négative, on se rend chez le spécialiste parce qu’elle est inesthétique. Elle se présente généralement sous la forme d’une papule rouge rubis, ronde ou ovale, dépassant légèrement du derme et ne présentant pas de symptomatologie associée. Ils ont tendance à apparaître entre 30 et 40 ans, sont généralement multiples et augmentent en nombre et en taille avec l’âge.

Angiome stellaire

Il s’agit d’une petite lésion vasculaire bénigne qui a l’apparence d’une étoile, avec une partie centrale punctiforme rougeâtre et des branches capillaires périphériques. Les angiomes stellaires sont généralement multiples et ont tendance à apparaître entre 30 et 40 ans, leur nombre et leur taille augmentant avec l’âge.

Couperose

La couperose est une affection handicapante pour ceux qui en souffrent et souvent, compte tenu de son étendue et de sa localisation, elle peut être très gênante.

Il s’agit de véritables zones rougeâtres du visage, avec des capillaires apparents, dues à une dilatation anormale des vaisseaux sanguins superficiels qui survient surtout chez les femmes de plus de trente ans mais n’exclut pas le sexe masculin.

Les capillaires dilatés

Les capillaires dilatés ne sont rien d’autre que des “capillaires brisés” inesthétiques, c’est-à-dire de petits vaisseaux sanguins veineux excessivement dilatés.

Un traitement bien toléré

Après un examen approfondi par un spécialiste en médecine vasculaire, on peut, s’il y a une indication, procéder à une séance de laser pour traiter la pathologie dont on souffre.

Le laser n’est pas, comme on pourrait le croire, une méthode totalement indolore. Mais de nombreuses mesures ont été prises pour minimiser l’inconfort de la séance grâce au refroidissement de la peau par air et par contact lors de l’émission du faisceau lumineux.

Ainsi, explique le médecin, la séance est peu inconfortable et avec des précautions appropriées, comme l’application de crèmes apaisantes spécifiques, les suites du traitement sont également moins gênantes.

Laissez un commentaire